Docteur Erkki BIANCO au collège de France

Erkki Bianco au collège de France: le 21 janvier 2010

acoustique et physiologie de la voix chantée et parlée.
Images de caméra ultra rapide (4000 images /seconde)

PROGRAMME DU SÉMINAIRE: (incomplet)
1: ANATOMIE PHYSIOLOGIE et ACOUSTIQUE (Mac)
Physiologie musculaire
Muscles de la phonation
Cartilages laryngés et os hyoïde
Vibration des cordes (modèle à une et trois masses)
Registres ou mécanismes vibratoires
Structure laminaire de la corde vocale
Tractus vocal (IRM) pour les différentes voyelles
Lésions des cordes vocales
Évolution avec l’age ou le sexe
Qualités et caractéristiques du son chanté (avec exemples sonores: Callas, Brel, Eartha Kit, Villazon, Dessay, une chanteuse pop, une colorature d’opéra chinois…)
Le formant du chanteur
Articulation et voyelles
Préservation de la voix
Causes de fin de carrière prématurée
Conclusion : le « poussé-tiré de la voix« . (les 3 points de base que tout professionnel, chanteur ou comédien, devrait maitriser dès la première année.)
2:ANALYSE SPECTRALE ET AUDITION HARMONIQUE PAR HARMONIQUE (Mac) (audiosculpt)
M.Caballe Lucrèce Borgia: complet; sans le formant du chanteur; le formant seul.
tell me that I am wrong
Villazon (Monteverdi 1 & 2 )
voyelle i, voyelle a (baryton)
Chanteuse d’opéra chinois
Bruno Walter dirigeant la « Linz » de Mozart

3. CAMERA ULTRA RAPIDE (PC)
visualisation des cordes de très grands chanteurs en pleine forme vocale à 4000 images/seconde
différence de mécanisme en fausset chez un Baryton et un Contre ténor (avec et sans damping)
soprano colorature,
asymétrie de l’onde muqueuse entre les cordes à chaque ondulation
vibration harmonique d’une corde de violoncelle non frottée

Témoignages :

  • de A.G.:

collège de France le 21 01 2010:
« J’avais un peu oublié ce lieu magique et libre où les savoirs les plus récents sont simplement présentés. Le collège de France est unique au monde. Les meilleurs chercheurs Français, élus par leurs pairs, y tiennent les chaires de professeur dans tous les domaines des sciences et dures et humaines. Ces professeurs invitent les meilleurs spécialistes français et étrangers dans ce qu’on appelle les séminaires et qui suivent leurs leçons.

Hier ainsi je retournais au Collège de France. Le Professeur Christine Petit y donnait sa leçon. Erkki le séminaire.

La leçon portait sur le rôle des radicaux libres dans l’apparition des presbyacousies. Cette dernière est une perte de l’acuité auditive venant en général avec l’âge, la dégradation étant de plus en plus importante avec l’augmentation de la fréquence des sons. Les radicaux libres sont ces molécules ionisées auxquelles il a été arraché ou ajouté un ou plusieurs électrons. L’un des plus toxiques est OH- (l’ion basique). Il est, entre autre, produit à partir de l’oxygène respiré par une succession de réactions mettant en scène l’eau oxygénée et les atomes de fer. Ces radicaux libres sont anéantis par les anti-oxydants. Tout l’art du corps humain est d’arriver à maintenir un équilibre entre les radicaux (qui ne sont pas uniquement toxiques mais qui sont aussi utiles) et les anti-oxydants qui les détruisent. Ces radicaux libres aiment s’attaquer aux graisses. Or il existe certaine partie de l’oreille interne qui comporte des parties bien grasses et qui à cause d’un excès de ces radicaux libres vont se détériorer causant ainsi une presbyacousie. Cette surproduction de radicaux libres est en partie bien sûr d’origine génétique. C’est donc sur tout cela que la leçon portait.

Erkki, ORL et phoniatre, spécialiste de la voix chantée et particulièrement de l’opéra, animait le séminaire. Parler en ce lieu prestigieux ne devait pas être facile. Pendant deux heures, il a analysé la voix (parlée et chantée). Du cours anatomique de ce larynx que nous connaissons si peu à des analyses spectrales de la phonation des voyelles, en passant par certains conseils pour les chanteurs, il a dressé un panorama complet de cette discipline. Avec certains logiciels de recherche sur l’analyse spectrale du son, il nous montrait la décomposition d’une voyelle en formants, il montrait ce fameux formant des chanteurs d’opéra (autour de 3000 Hz) et qui leur permet sans micro de passer au dessus de l’orchestre juste parce que ce dernier a un trou dans cette zone de fréquence. Il nous faisait écouter différents chanteurs (Brel, Callas, Caballé, une chanteuse d’opéra chinois) de façon à bien faire comprendre que le chant est une technique très précise et que cela correspond à l’activation voulue et non consciente d’un ensemble considérable de muscles entourant les cordes vocales mais aussi de la partie supérieur de l’appareil respiratoire.

Une leçon et un séminaire passionnants donc… A recommencer » A.G.

%d blogueurs aiment cette page :